Avant d’acheter votre nouvelle voiture il faut savoir comment la financer, sachant que plus de 70% des acheteurs de voitures neuves ou d’occasions souscrive un prêt auto. Si le vendeur  est un professionnel, il vous proposera certainement la solution de son organisme de financement partenaire, notre conseil avant de vous engager est de comparer car les différences peuvent être très importantes d’une offre de crédit à l’autre.

Avant de vous engager, le plus simple consiste à consulter les comparateurs en ligne, comme le guide indépendant crédit auto moins cher qui vous met directement en relation avec les organismes de financement proposant l’offre que vous choisirez et qui est  facilement accessibles en ligne. Nous déconseillons d’utiliser les comparateurs des banques ou des courtiers filiales des banques ou des organismes de financement, ces sites ne proposent que leurs crédits, vous n’aurez pas une vision de l’ensemble de la concurrence.

Pour financer votre voiture vous avez le choix entre :

  • un crédit auto dont l’objet est de financer exclusivement une voiture, c’est un crédit à la consommation  soumis au code de la consommation dont l’avantage est d’être encadré par des règles strictes (Par exemple le remboursement commence qu’à partir de la livraison du véhicule, si vous avez un problème avec le vendeur vous serez protégé par le code de la consommation notamment en cas d’annulation pour non respect du délai de livraison ou de vise caché à la livraison, etc…).
  • un crédit personnel, il n’est pas soumis au code de la consommation, mais cela ne veut pas dire que l’on peut faire ce que l’on veut.

Dans tous les cas, avant de vous engager vous devez avoir en main un offre de prêt (obligatoire), indiquant le montant du prêt, le TAEG (la taux Annualisé Effectif Global), le coût total du crédit, le coût de l’assurance (elle est souvent facultative), l’objet du financement sauf pour un crédit personnel non affecté, le montant des mensualités avec ou sans assurance, la durée du financement, etc…

Parfois, certains constructeurs font des offres spéciales sur le crédit auto pour attirer les acheteurs, crédit à taux zéro par exemple, la loi Chatel a levé l’interdiction de communiquer sur l’existence de ce type de prêt. Même dans ce cas il faut bien comparer avant de vous engager, car un taux à zéro ne veut pas dire que tout est gratuit. Les frais de dossier peuvent être conséquent et dépasser le montant des intérêts d’un crédit auto classique bien négocié, le taux réel s’avère dans ce cas supérieur au taux normal. De plus ces offres sont limitatives car elle vous empêche de pouvoir négocier le prix de base du véhicule ou des options supplémentaires gratuites.

Pour conclure, pensez dans tous les cas à bien comparer le coût total des crédits proposés assurance incluse s’il y en a une.